Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

La Culpabilité

Edito Mars 2014

La Culpabilité

L'été se termine... c'est la rentrée. Un moment particulier où commence, chaque année, une nouvelle étape. Continuer les mêmes activités que l'année passée, trouver d'autres centres d'intérêt, rencontrer de nouvelles personnes !
Au-delà de ces activités qui certes nous font beaucoup de bien, ne cherchons-nous pas à nous relier, nous rencontrer, faire quelque chose ensemble ?

Mais faire l'expérience de l'autre, vraiment, n'est pas toujours chose évidente, car souvent nous nous retrouvons coincé malgré nous dans des systèmes relationnels qui, tentant de protéger nos blessures, nous empêchent de nous montrer tel que nous sommes. Ce manque d'authenticité, cette perte de contact avec notre réelle liberté de choix, subtilement, insidieusement, instaurent en nous un malaise diffus... Un sentiment de culpabilité... ?

Le sentiment de culpabilité... quelle place et quelle forme prend-il dans votre vie ?

Faites-vous partie des personnes qui pensent que ce qui leur arrive est de la faute des autres, et qu'elles prendront leur responsabilité quand les autres prendront enfin la leur ?
Pour vous, avoir raison revêt-il une importance majeure, plus que la relation elle-même, parfois ?...
Ou bien faites-vous partie des personnes qui, pour préserver à tout prix leurs relations, sont prêtes à prendre sur elles la responsabilité de tout ce qui se passe dans le lien : « C'est de ma faute si tu ne m'as pas respecté, je ne sais pas suffisamment m'affirmer. »
Faites-vous partie de celles qui ont tellement peur de se trouver face au monstre qu'elles croient être, qu'elles préfèrent ne pas se regarder, ni regarder leurs actes ? ... de celles pour qui le sentiment d'impuissance et de regret, voire de honte est insoutenable et vient alourdir le sentiment de culpabilité ?

L'énumération, loin d'être exhaustive, se veut une incitation au questionnement : « Et moi, qui suis-je ? »
Qui que nous soyons, quelle que soit notre attitude et ce que nous vivons, culpabilité et honte sont des zones de souffrance.
Cette souffrance nous parle de notre lien aux autres : c'est dans le lien que nous avons été blessé, par le passé, c'est donc dans le lien que nous devons chercher à guérir. C'est en prenant soin de nos relations, en changeant la manière dont nous nous traitons et dont nous traitons les autres que nous entrons dans un réel changement.

C'est une voie de responsabilité, une voie d'Amour avant tout. Tout ce qui, en nous, semblait s'être définitivement fermé, retiré, coupé, du fait des blessures reçues et infligées, peut un jour rencontrer un espace relationnel suffisamment large - reflet de l'individu intact et profondément aimant que nous sommes - pour se rouvrir à la vie.

Pour une rentrée réussie, prenons soin de nous, prenons soin de nos relations et de notre relation au monde.

Cathy Pascal

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.